C’est avec plaisir qu’on a vu les beatmakers Kable Beatz et Ruffsound s’inviter sur SVR, premier album collaboratif entre Kaaris et Kalash Criminel, paru le vendredi 28 janvier. En coproduisant les deux premiers singles de l’album, Tchalla et Tu dois des sous, nos deux légendes locales poursuivent leur élan créatif et ce, malgré que Kalash et Kaaris ignorent leur contribution au projet.

Pour les amateurs de rap français, la sortie d’« Arrêt du coeur » (première collaboration des sevranais en 2017) a eu l’effet d’une bombe. Sans surprise, la surenchère de punchlines salaces ainsi que l’attirance des deux rappeurs pour les instrumentales menaçantes en ont rapidement fait une combinaison gagnante. Leur alchimie déclinée sur quelques featurings devait se concrétiser par la production d’un véritable album commun. C’est désormais chose faite.

Sur SVR, les rappeurs sevranais bombent le torse et jouent du coude sans interruption, à croire qu’ils s’étaient entendus pour déchaîner la foudre à chaque ligne. Laissant peu de répit à l’auditeur, Kaaris et Kalash Criminel offrent une démonstration de force du style d’écriture trap auquel ils nous ont habitués. De la violence gratuite, des punchlines sexuelles, beaucoup d'humour et de l’engagement dans les textes : tous les ingrédients étaient présents pour faire d’SVR une collaboration réussie. En prime, ils convient même le prodige Freeze Corleone sur « Apocalypse ».

Au niveau de l’habillage sonore, les variations de trap et de drill s’enchaînent avec, à l’occasion, des passages plus posés et mélodieux. Malgré les variations d’ambiance, on demeure en terrain connu, ce qui tend à laisser l’auditeur sur sa faim. Le niveau des instrumentales n'étant pas toujours à la hauteur des couplets, on aurait fort à parier qu’un projet plus concis et mesuré aurait explosé les attentes.

L’album SVR de Kaaris et Kalash Criminel est disponible sur toutes les plateformes numériques.

Photo : Kaaris et Kalash Criminel

Page d'accueil